António Lobo Antunes

Lobo Antunes (c) Mathieu Bourgois
Né en 1942 à Lisbonne et issu de la grande bourgeoisie portugaise, António Lobo Antunes a fait des études de médecine et s’est spécialisé en psychiatrie, métier qu’il a exercé à l’hôpital Miguel Bombarda dans les années 1970-1980. Au début des années 1970, il a été envoyé en Angola où il a participé à la guerre coloniale, comme tous les jeunes hommes de sa génération. Auteur à ce jour de plus de trente ouvrages traduits dans les principales langues et publiés pour la plupart chez Christian Bourgois éditeur, il est aujourd’hui l’une des grandes figures de la littérature contemporaine. De nombreux travaux ont été consacrés à son œuvre, et il a reçu de multiples prix littéraires, dont le Prix Union Latine en 2003, le Prix Jérusalem en 2005 et le prix Camões en 2007. Une saison théâtrale proposant une soixantaine d’événement autour de son œuvre (concerts, lectures, installations, spectacles, etc.) lui a été dédiée à la Maison de la Culture de la Seine Saint-Denis (MC93) à Bobigny de janvier à juin 2011.

Premier titre au catalogue : Le retour des caravelles, traduit du portugais par Michelle Giudicelli

Dernier titre au catalogue : De la nature des dieux, traduit du portugais par Dominique Nédellec

lobo-antunes_nature-dieux_V5.indd

« Dire que Christian Bourgois a eu une émotion pour les textes d’Antunes me semble insuffisant, tant la rencontre avec cet auteur a été intense. L’œuvre d’Antunes ne cesse de me surprendre et je me bats pour elle. »

Dominique Bourgois

Voir tous les ouvrages d’António Lobo Antunes dans notre catalogue

*

antunes_bord_fleuves_V2.indd

Revue de presse sur Au bord des fleuves qui vont

« Telle est la magie de la phrase chez António Lobo Antunes – une prose toujours magnifiquement traduite par Dominique Nédellec: elle s’enroule autour de vous et vous attire dans les replis de la conscience. Un tour de force aussi bouleversant qu’addictif. » Florence Noiville, Le Monde

« Il faut le dire: on est bouleversé. Au-delà de ses beautés fulgurantes, l’écriture de Lobo Antunes rend réelle cette idée que nous sommes à chaque instant tous ceux que nous avons été. […] Personne n’écrit comme lui et il n’écrit comme personne. » Alice Ferney, Le Figaro

« Entrer dans un roman d’António Lobo Antunes, c’est pénétrer dans un maquis carnivore qui menace de vous happer à chaque phrase. […] La profonde humanité de ses livres, imbibés de substance existentielle et de sensualité, comme le sont ceux d’un Simenon, mais à la fois traversés de litanies mélancoliques et de piques satiriques, y est sans doute pour beaucoup. » Jean-Louis Kuffer, 24 heures Lausanne

« Comme dans un chœur, des voix se mêlent les unes aux autres, des pans de mémoire, des bribes de dialogues, des hallucinations – tout concourt à la création d’un livre-temps, où l’enfance du narrateur parle pour toute la mémoire du monde. Si Lobo Antunes réussit à rendre accessible au lecteur ce magma de sons, d’images et de senteurs, c’est, une fois encore, à son art de la polyphonie qu’il le doit. » Igor Capel, Le Canard enchaîné

À venir
Cartas da guerra : film de Ivo M. Ferreira adapté des Lettres de guerre

201607442_6_-_h_2016

(c) Berlin International Film Festival

 

Critique du Hollywood Reporter

*

Du même auteur

chez le même éditeur

Lettres de la guerre

bonsoir les choses d’ici-bas

Le Retour des caravelles

Explication des oiseaux

La Farce des damnés

Traité des passions de l’Âme

L’Ordre naturel des choses

La Mort de Carlos Gardel

Le Manuel des inquisiteurs

Mémoire d’éléphant

Connaissance de l’enfer

La Splendeur du Portugal

Exhortation aux crocodiles

Livre de chroniques I et II

N’entre pas si vite dans cette nuit noire

Que ferai-je quand tout brûle ?

Livre de chroniques III

Il me faut aimer une pierre

Livre de chroniques IV

Je ne t’ai pas vu hier dans Babylone

Mon nom est légion

La nébuleuse de l’insomnie

Quels sont ces chevaux qui jettent leur ombre sur la mer ?

sur António Lobo Antunes

chez le même éditeur

conversations avec Antonio Lobo Antunes de Maria Luisa Blanco

Du même auteur

Dans la collection TITRES

Le cul de judas (adaptation théâtrale)

chez d’autres éditeurs

Le Cul de Judas

(Anne-Marie Métailié)

Fado Alexandrino

(Albin Michel)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s