L’univers de Susan Sontag

« J’ai longtemps pensé qu’écrire sur l’amour demandait du courage, parce que cela revient à parler de soi et qu’on n’a pas nécessairement envie de tout avouer aux autres. Je n’imaginais pas en être capable. Ce roman m’a libérée. »

Susan Sontag – Télérama

Susan Sontag est sans doute l’écrivain américain le plus « européen ». Née en 1933 à New York, c’est à l’âge de trente ans que Susan Sontag publie son premier roman, Le Bienfaiteur (Le Seuil, 1965), une étude sur la formation de la personnalité.

Sontag-Rondeau1

(c) Gérard Rondeau

Dans les années 60, elle écrit pour différents magazines et revues. Très engagée à gauche, figure de la scène new-yorkaise, elle est proche d’intellectuels français comme Roland Barthes, auquel elle a consacré un livre (L’écriture même : à propos de Roland Barthes, Christian Bourgois éditeur). Elle publie en 1977 un essai, Sur la photographie, où elle s’interroge sur la différence entre réalité et expérience. Elle défend le concept de « transparence », autrement dit de l’évidence de l’œuvre, avant toute interprétation. Elle publie L’Amant du volcan (1992) et En Amérique (1999) pour lequel elle a reçu le National Book Award. Elle a reçu le Prix Jérusalem pour l’ensemble de son œuvre et en 2003 le Prix de la Paix des libraires à Francfort. Susan Sontag est décédée en décembre 2004.

 

Après sa mort, je suis allée à Sarajevo avec son fils pour l’inauguration d’une place qui porte maintenant son nom. C’était intimidant ! Beaucoup de personnes ignorent qu’elle y avait monté En attendant Godot pendant le siège de la ville et beaucoup milité pour que cette guerre cesse.

– Dominique Bourgois

Dans le Catalogue :

À la rencontre d’Artaud
— 1976 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Gérard H. Durant

L’Ecriture même :
à propos de Roland Barthes
— 1982 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Philippe Blanchard en collaboration
avec l’auteur
Réédité en 1993, 2003 et en 2009
dans la collection Titres

Le Sida et ses métaphores
— 1989 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Brice Matthieussent
Réédité en 2005

Sur la photographie
— 1993 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Philippe Blanchard en collaboration
avec l’auteur
Préface de l’auteur
COLLECTION Choix/Essais
Réédité en 2008 dans la collection Titres978-2-267-02003-8g

« La plupart des touristes se sentent obligés d’interposer l’appareil photo entre eux et ce qu’ils peuvent rencontrer de remarquable. N’étant pas sûr de savoir comment réagir, ils prennent une photo. Cela donne forme au vécu : on s’arrête, on prend une photo et on repart. C’est une méthode qui exerce un attrait tout particulier sur ceux qui sont handicapés par une morale du travail impitoyable : Allemands, Japonais et Américains. L’utilisation d’un appareil photo apaise l’angoisse que ressentent ces bourreaux de travail quand ils sont en vacances et qu’ils sont censés s’amuser . Ils ont quelque chose à faire, une sorte de travail d’agrément : ils peuvent faire des photos. »


La Maladie comme métaphore /

Le Sida et ses métaphores
— 1993 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Marie-France de Paloméra
et Brice Matthieussent
COLLECTION Choix/Essais
Réédité en 2009 dans la collection Titres

L’Amant du volcan
— 1995 —
ROMAN
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Sophie Bastide-Foltz
Réédité en 2011 dans la collection Titres

En Amérique
— 2000 —
ROMAN
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Jean Guiloineau
Réédité en 2011 dans la collection Titres

Remerciement pour le « Friedenpreis »
— 2003 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Fabienne Durand-Bogaert

Temps forts
— 2005 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Anna Wicke

La Maladie comme métaphore
— 2005 —
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Marie-France de Paloméra

Garder le sens mais altérer la forme
Essais et discours
— 2008 —
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Anne Wicke
Textes réunis et préfacés
par Paolo Dilonardo et Anne Jump
Avant-propos de David Rieff

Renaître
Journaux et carnets 1947-1963
— 2010 —
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Anne Wicke
Préface de David Rieff

Sontag_Renaître

L’Œuvre parle
— 2010 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Guy Durant
COLLECTION Titres

Le Bienfaiteur
— 2010 —
ROMAN
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Guy et Gérard Durand
COLLECTION Titres

Sous le signe de Saturne
— 2013 —
ESSAIS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Philippe Blanchard, Robert Louit,
Brigitte Legars et l’auteur
COLLECTION Titres

Journal – Volume II
1964-1980 – La conscience attelée à la chair
— 2013 —
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
par Anne Rabinovitch
Préface de David Rieff

En savoir plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s